"La parfaite entente entre la ville et son aménageur est une composante essentielle de la réussite d'un projet d'aménagement"
Publié le : 28/01/2019

Interview de Thierry Behiels dans le rapport d'activités de Sadev 94

-  Présentez-nous Codic International ?

Codic est une société de promotion immobilière qui existe depuis 1970.  Nous sommes actifs dans l’immobilier tertiaire, commercial et multifonctionnel dans trois pays core : la France, la Belgique et le Luxembourg.

 

-  Pourquoi avez-vous fait ce choix de Bagneux pour y développer d’importants programmes d’immobilier tertiaire ? Qu’est-ce qui vous a attiré sur ce territoire ?

Bagneux est une porte très importante du Sud parisien, un axe structurant en première couronne francilienne à la fiscalité attractive sur les bureaux et avec des valeurs locatives les plus compétitives de la 1ère couronne parisienne.  Nos opérations sont situées en bordure de la plus importante pénétrante du sud de Paris, l’ex Nationale 20 devenue entretemps la Départementale 920.  Le prolongement de la ligne 4 du Métro avec une station à proximité, interconnecté avec la future ligne 15 du Grand Paris Express et le RER B, ont été pour nous déterminants. 
Très important aussi, nous avons rencontré des personnes à l’écoute et conscientes de l’enjeu de Bagneux.  En 2010, la Ville a créé la ZAC Victor Hugo en entrée de ville : notre premier immeuble Résonance, un temps hors périmètre de la ZAC, y a été intégré et est le premier immeuble à être développé.
Nous nous qualifions volontiers de pionniers avec une recherche constante d’anticipation des marchés. Nous cherchons donc à créer notre propre foncier là où nos concurrents sont plutôt dans la mise en œuvre de projets initiés par les pouvoirs publics.

-   Codic a déjà réalisé un immeuble de bureaux, le premier de la ZAC Écoquartier Victor-Hugo, « Résonance » inauguré à l’automne 2016. Quelles sont ses caractéristiques et où en êtes-vous de sa commercialisation ?

Il s’agit d’un immeuble de 25.000 m² de bureaux répartis sur huit étages offrant des plateaux de 3.000 m² et une qualité de services inégalée sur ce marché de la 1ère couronne sud.  Nous avons voulu répondre à la demande des entreprises qui sont aujourd’hui attentifs à des critères très importants : immeuble connecté, coûts et performances énergétiques maitrisés, expérience services pointus, modularité et flexibilité des plateaux. Nous avons également conçu l’immeuble en anticipant les nouveaux usages et en offrant la possibilité d’une densification très importante (1 pers/10m² surface utile nette)

La façade de l’immeuble que nous devons au crayon de l’agence SCAU est le reflet d’une architecture ambitieuse et iconique.  C’est le signal fort de cet immeuble.

Résonance est donc le reflet des exigences habituelles de Codic pour ses projets.

Neopost a été très vite intéressé par l’occupation des niveaux supérieurs.
L’immeuble a été vendu à Schroders et la commercialisation de la suite se poursuit avec succès puisqu’un deuxième locataire est entré dans les lieux récemment.

-    Parlez-nous du nouveau programme tertiaire « Network I », développé par Codic dans  la ZAC Écoquartier Victor-Hugo à Bagneux, pour lequel vous avez annoncé à l’occasion du dernier SIMI avoir signé avec un important utilisateur?

Les immeubles Network I (21.000 m²) et Network II (15.000 m²) sont développés dans la même philosophie à savoir le caractère plus établi de la ZAC et la volonté de toujours coller au plus près des exigences des utilisateurs : des services « comme à la maison », conciergerie dématérialisé, offre de restauration différenciant, réversibilité des espaces, un immeuble Hyper connecté (label WiredScore Platinum). 
Network I est déjà pré loué à Mondadori France qui a été séduit par le caractère performant à tout niveau de l’immeuble.  Cette fois-ci, l’architecture a été confiée à Brenac & Gonzalez.  Les deux immeubles sont développés en partenariat avec Nexity.

 -     Sadev 94 a repris le traité de concession de la ZAC, devenant ainsi votre principal nterlocuteur, comment se passe la relation de travail avec l’aménageur ? 

La Sadev 94, en reprenant le travail initié par la Semaba est venu apporter sa grande expérience de l’aménagement aux ambitions très fortes de la ville de Bagneux. La ville a souhaité une entrée de ville refondue tenant compte des contraintes environnementales avec la recherche du label EcoQuartier et l’intégration d’un réseau de géothermie.  L’exemplarité de cette volonté environnementale a d’ailleurs été soulignée lors de la COP 21.  L’intégration des responsables de projets de la Semaba dans les effectifs de SADEV 94 a été également un gage de continuité. La parfaite entente entre la ville et son aménageur est une composante essentielle de la réussite d’un projet d’aménagement. De ce point de vue-là, c’est également une grande source de satisfaction !

Je voudrais mettre en avant le professionnalisme des équipes de la Sadev 94, gage de relations de travail excellentes, d’écoute permanente, d’échanges fructueux et de compréhension mutuelle.

 

Télécharger le fichier | Voir la réalisation | Retour à la liste